Tout savoir sur la DME, la diversification menée par l’enfant

Comme toutes les mamans, vous vous préparez à la grande étape de la diversification alimentaire, aux alentours des 5 mois de votre bébé. D’abord les purées de fruits, puis de légumes, puis avec de la viande, et à la petite cuillère s’il vous plaît ! Pourtant depuis quelques années, une autre façon de faire découvrir les aliments à bébé a fait son apparition, la diversification menée par l’enfant. Appelée également la DME, découvrons ensemble les bénéfices et les informations utiles à connaître à son sujet.

La diversification menée par l’enfant, qu’est-ce que c’est ?

En pratique, la diversification menée par l’enfant consiste à donner à bébé des aliments sous forme de morceaux, et non de purée. Une fois déposés devant lui, Bébé va prendre les aliments avec ses petits doigts, et les porter à sa bouche, lui-même. Il va ainsi les découvrir et les savourer en prenant son temps, et sans pression. Sachez que même si votre bébé n’a pas encore de dents, il peut mâchouiller des aliments, adaptés à la DME, avec ses gencives.

Les bénéfices de la DME

L’alimentation autonome, en d’autres termes, la diversification menée par l’enfant, est une approche récente, concrètement il existe peu d’études la concernant à ce jour. Cependant, on peut noter qu’elle compte de nombreux avantages, elle permet à l’enfant :

  • de manger généralement les mêmes aliments et plats que le reste de sa famille, ce qui représente un gain de temps non négligeable pour Oummi et Abi

  • de découvrir différentes textures, odeurs, couleurs et formes, naturellement et facilement

  • de développer sa coordination main-bouche, oeil-main et sa motricité fine

  • de développer sa curiosité pour le monde qui l’entoure, de ne pas avoir peur des aliments qu’il ne connaît pas

  • de respecter son rythme, bébé mange à sa façon, selon sa faim et ses envies, bébé n’est pas forcé à avaler toujours plus

  • de répondre au besoin d’autonomie de bébé, pour l’inciter à découvrir seul, toujours sous votre surveillance, mais dans un contexte libre et sécurisé

  • de laisser Oummi et Abi manger pendant que bébé se nourrit seul, en leur compagnie

  • de manger sereinement pour les bébés qui refusent les purées, ou la petite cuillère.

Les inconvénients de la DME

Nous venons de voir ensemble les avantages de la diversification menée par l’enfant, mais si vous souhaitez la mettre en place avec votre enfant, vous devez vous préparer à quelques inconvénients et mésaventures, mais rien de grave rassurez-vous !

  • Bébé va découvrir la nourriture avec ses mains, il va expérimenter, étaler, toucher, et c’est salissant. Vous devrez probablement nettoyer ensuite ses exploits sur le sol, sa chaise haute, ses vêtements et sans doute ses cheveux !

  • Bébé risque de gaspiller plus de nourriture, lors de ses repas. Pour remédier à cela, le mieux est de lui proposer des petites quantités à la fois, de cette manière vous pourrez mieux jauger ses besoins.

  • Bébé va prendre le temps d’analyser et de toucher cette nouvelle nourriture qui s’offre à lui. Ainsi, les repas sont plus longs, car il lui faut du temps pour découvrir et manger ensuite à sa faim.

Quels aliments privilégier ?

Avec la diversification menée par l’enfant, votre bébé peut manger le même plat que vous, à condition que celui-ci soit adapté, avec une texture, un goût et un format appropriés pour lui. Ainsi, vous pouvez composer les repas de cette manière :

  • Des légumes bien cuits ou tendres, détaillés en bâtonnets, bouquets, lanières comme de la carotte, du poivron, de la courgette, de l’asperge ou encore du brocoli

  • De la viande tendre comme du faux filet de boeuf, coupé en morceaux

  • Du poisson, des morceaux de filets garantis sans arêtes

  • Des légumineuses hachées en purée grossièrement ou bien cuites

  • Des fruits mous ou bien mûrs comme de la banane, de la pêche, de la prune, ou de la pomme cuite par exemple

  • Des féculents comme des petites pâtes cuites, ni trop grandes ni trop petites, (macaronis par exemple) ou des cubes de pomme de terre

  • Des produits laitiers, yaourts pour bébé, fromage râpé ou détaillés en cubes

Une fois la DME bien acquise, lorsque votre bébé aura grandi un peu plus, vous pourrez détailler un peu plus les morceaux, couper en petits cubes, effilocher la viande, par exemple.

Quels aliments éviter ?

Adopter la diversification menée par l’enfant ne veut pas dire que vous pouvez donner tout à votre bébé. Certains aliments sont à éviter, car bébé est encore trop petit comme :

  • des petits fruits entiers, comme des raisins et des tomates cerises, il faut les couper en 2 voire en 4

  • des fruits et légumes crus et trop durs comme le navet, la pomme ou la carotte par exemple

  • des aliments pas assez cuits, des œufs, des pommes de terre ou des légumineuses

  • le jaune d’oeuf ou la mie de pain, qui peuvent une fois mélangé avec la salive, former une boule compacte dangereuse pour bébé

  • des fruits secs entiers comme des arachides, des raisins secs par exemple

  • des plats préparés trop salés ou sucrés, et non adaptés à un bébé

Quelques précautions à prendre

Il est possible que la diversification menée par l’enfant ne soit pas adaptée à votre bébé. C’est pourquoi, il est préférable de demander des conseils auprès de votre pédiatre si votre bébé présente :

  • une malformation dans sa bouche

  • un retard ou des troubles de développement

  • des problèmes de coordination motrice, par exemple

Néanmoins, sauf cas exceptionnels, gardez toujours à l’esprit qu’il est recommandé de laisser bébé explorer les aliments, tout seul, à l’aide de ses mains dès qu’il en est capable. Cela ne peut être que positif pour son développement.

Oum bilal

A propos de l'auteur

Umm Soumaya

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.