Salam alaykounna mes soeurs

L’école est un lieu d’apprentissage et d’échanges où chaque enfant devrait pouvoir s’épanouir comme il le souhaite. Seulement la réalité est bien différente. Parfois, certains enfants sont pris pour cible. Les causes sont diverses mais les effets sur nos enfants peuvent avoir de graves conséquences. Selon l’UNICEF, un enfant sur deux est victime de harcèlement scolaire dès l’âge de 7 ans, et un adolescent sur quatre. Votre enfant est harcelé à l’école ? Voici quelques pistes pour l’aider et le soutenir.

Le harcèlement scolaire, ce n’est pas une banalité

Nous ne sommes pas tous égaux dans les cours de récréation. Les différences de nos enfants en font parfois des souffre-douleurs. Jugés trop petit, bien portant, ou encore mal habillé, les causes ne manquent pas pour qu’un enfant soit moqué par ses camarades. Ce n’est pas un phénomène banal.

Tout commence par une parole, une constatation, le harcèlement débute souvent par une simple action à priori anodine. Mais les enfants n’ont pas encore cette tolérance et aptitude à accepter les différences des autres. La suite est synonyme de moqueries et railleries qui peuvent léser nos enfants. Les conséquences ne doivent pas être minimisées.

Les enfants victimes peuvent se renfermer sur eux-mêmes, être triste et pleurer. Leurs résultats scolaires peuvent en pâtir, leur comportement peut changer, pire encore ils peuvent avoir des idées noires pour en finir avec ce harcèlement. Bien trop longtemps passé sous silence, le harcèlement apparait aujourd’hui au grand jour.

Les adultes, premiers concernés

Les enfants sont le reflet de l’éducation que nous leur donnons. Notre devoir en tant que parent est de leur apprendre la tolérance et le respect des autres. C’est un travail qui doit être réalisé à la maison et en famille. Il est essentiel d’apprendre aux enfants qu’Allah aza wadjal nous a créé tous différents. La couleur de notre peau, la taille que nous mesurons, notre poids ou encore notre nom de famille ne doivent pas être des sujets de discussions futiles. Les parents doivent réaliser leur rôle fondamental dans cela. Ils doivent être intransigeants concernant les moqueries des enfants.

Les professeurs sont également concernés par ce harcèlement scolaire. Il ne convient pas qu’ils mettent mal à l’aise un enfant publiquement. Il s’agit plutôt de lui parler en privé. Un enseignant s’apparente à un modèle que les enfants suivent à l’école. Dés lors, s’il se permet de nommer un enfant par son nom de famille ou encore un sobriquet, les autres enfants en feront de même.

Soutenir son enfant

Le harcèlement scolaire pourrait passer facilement inaperçu. C’est ici que votre rôle de parent prend une fois de plus toute son importance. Il vous faut scruter les moindres indices et parler à votre enfant. As-tu passé une bonne journée ? Qui était assis à tes côtés dans la classe ? Est-ce que ton goûter était bon ? Comment vont tes camarades ? Est-ce que la maîtresse a évoqué quelque chose de particulier aujourd’hui ? Vous devez parler avec votre enfant. Le dialogue est une étape importante pour mettre des mots sur les actions qui se sont passées à l’école.

L’aider à s’épanouir

L’école n’est pas seule formatrice. Vous devez apprendre à votre enfant que l’école ne résume pas la vie qui l’entoure, et qu’il a la capacité de s’épanouir d’une autre manière. Vous pouvez lui proposer des cours de cuisine, de couture ou encore de sport. Cela lui permettra d’appréhender d’une façon différente la vie avec d’autres enfants de son âge. De cette manière, il aura pleinement confiance en lui et en ses capacités.

Rappelons que la confiance en soi est primordial pour faire face aux autres enfants. Une fois cette confiance retrouvée, votre enfant va apprendre doucement mais surement à mieux se défendre. Il parlera plus facilement de son harcèlement et surtout des solutions pour ne plus le subir.

Ensemble et unis

L’école ne doit pas être un terrain dangereux, où la loi du plus fort règne. En tant que croyantes et musulmanes, c’est notre devoir de vouloir vivre en harmonie avec les autres. Pour cela, nous devons redoubler d’efforts pour ne pas juger les autres et les conseiller dans la bienveillance.

Quand aux harceleurs, il ne faut pas hésiter à en informer leurs parents. Ce sont ces étapes passées dans notre enfance qui forgent une bonne partie de notre force de caractère et de notre détermination future. Aucun enfant n’a le droit de harceler un autre. A nous d’éduquer nos enfants sur la bonne voie, en respectant les droits d’Allah puis ceux des autres créatures.

Et vous mes sœurs, quelles sont vos solutions pour lutter contre le harcèlement scolaire ?

Propagez et partagez nos articles tels qu’ils sont écrits, et n’oubliez pas de mentionner la source Barakallahoufikounna.

 

A propos de l'auteur

Umm Latifa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.